1803: l'acte de naissance de Joséphine Vandamme
Le 28/04/2015 à 15h54 par Archives municipales
Résumé

Les registres d’état civil réservent parfois bien des surprises. Ainsi, la naissance, le 20 juin 1803, de la petite Joséphine Vandamme, a-t-elle été déclarée à deux reprises. Mais pour quelles raisons ?

 
Le 2 Messidor an XI de la République française (20 juin 1803 conformément au calendrier grégorien) naissait, rue Nationale à Lille, une petite fille prénommée Joséphine Vandamme
Comme tous les nouveaux-nés depuis 1792, elle est déclarée par son père auprès de l’officier d’Etat-civil de la Ville de Lille, acquérant ainsi, aux yeux de République fraîchement instituée, une existence officielle.
Cependant, l’acte de naissance de cette petite fille présente plusieurs particularités qui en font aujourd’hui une pièce remarquable du fonds des Archives municipales de Lille. 
 
 
Joséphine Vandamme, fille d’une des grandes figures militaires du Nord de la France
Joséphine est la fille du Général Dominique Joseph René Vandamme et de son épouse Marie Louise T’Kint.
Né à Cassel le 5 novembre 1770, Dominique Joseph René Vandamme est promu général de division en 1801. Il est alors nommé au commandement de la 16è division militaire dont le siège se trouve à Lille, une position stratégique en direction de l’Angleterre par le camp de Boulogne ainsi qu’en direction d’Austerliz. En 1803, une division du camp de Boulogne lui est également confiée, confirmant ainsi son rôle militaire majeur dans le Nord de la France. Vif, intelligent mais reconnu de caractère difficile, le Général Vandamme œuvre pour développer des relations étroites avec les autorités militaires et politiques, notamment avec Napoléon Bonaparte.
 
 
Un acte de naissance conforme à la nouvelle réglementation
La naissance de Joséphine Vandamme est authentifiée le 19 Messidor An XI par l’acte de naissance n°1816 établi par un officier d’Etat-civil en présence du père de l’enfant et de deux témoins. 
Le Général Vandamme répond à ce titre à une nouvelle obligation faite aux citoyens. Depuis 1792, chaque individu, quelle que soit sa religion, doit faire enregistrer la naissance, le mariage ou le décès d’un parent auprès d’un officier d’Etat-civil. 
L’acte n°1816 est rédigé sur un feuillet papier, selon un modèle prédéfini (certaines parties de l’acte sont d’ailleurs imprimées) et reprend l’ensemble des informations devant figurer dans un tel acte : identité et sexe de l’enfant, date et heure de naissance, identité et fonction des parents et des témoins, adresse des parents.
Cependant, cet acte diffère en plusieurs points des autres actes de naissance présents dans le registre coté 7E44 conservé aux Archives municipales de Lille.
 
 
Un illustre témoin
Ce qui frappe immédiatement à la lecture de l’acte, c’est le nom d’un des deux témoins : « Napoléon Bonaparte, âgé de trente quatre ans, Premier Consul de la République française, présentement en cette ville de Lille ».
La présence de Napoléon Bonaparte comme témoin de la naissance de Joséphine Vandamme témoigne très certainement d’un lien important entre le Général Vandamme et Napoléon Bonaparte. Il résulte aussi probablement de la volonté d’un père de placer le destin de sa fille sous la protection d’un homme en qui il place tous ses espoirs. 
 
Ce souhait du général Vandamme n’a pu se concrétiser que grâce à la présence de Napoléon Bonaparte à Lille au début du mois de juillet 1803, dans le cadre d’une visite officielle, annoncée dès le mois de mars. L’arrivée de Napoléon Bonaparte a lieu le 6 juillet 1803, vers 16 heures. Le général Vandamme, n’est pas loin. Il commande la garde consulaire, qui escorte le Premier Consul aux côtés de la garde d’honneur mise en place par la Ville à cette occasion. Au cours des deux jours que dure la visite, le Général Vandamme reste aux côtés de Napoléon lorsque ce dernier rencontre les représentants des pouvoirs administratifs, politiques, militaires et religieux. Il l’accompagne aussi dans les différentes festivités organisées par la Ville. 
 
 
Le dessein du Général Vandamme
Une autre information retient l’attention : 17 jours se sont écoulés entre la naissance de Jospéhine Vandamme le 2 Messidor An XI et sa déclaration à l’Etat civil le 19 Messidor. En règle générale, les naissances doivent être déclarées dans un délai de trois jours maximum.
 
En parcourant le registre 7E44, l’attention se pose sur l’acte n°1716.
Le 5 Messidor An XI, la naissance de Jospéhine Vandamme avait fait l’objet d’une première déclaration. Une déclaration très particulière puisqu’il est mentionné « acte préparatoire » d’une part et puisqu’aucun prénom n’est alors attribué à l’enfant.
Cet acte, rédigé dans les délais, révèle l’intention du Général Vandamme de créer un lien indissoluble entre sa fille et Napoléon Bonaparte. En effet, il déclare laisser l’honneur à Napoléon Bonaparte de choisir le prénom de sa fille : « le dit enfant n’a pas été nomme à la cause que le père, espérant que le Premier Consul lui fera la grâce de la nommer lui-même lorsque la Ville de Lille aura le bonheur de le posséder [c'est-à-dire de le recevoir en juillet 1803] ».
 
L’acte n°1716 ne prend toute sa valeur que complété par l’acte n°1816 à la portée tout autant symbolique qu’administrative puisqu’il attribue enfin un prénom à la fille du Général Vandamme : Joséphine, en honneur à l’épouse du Premier Consul.
 
 
 
Les registres d’état civil constituent une source riche d’informations sociologiques et fournissent des renseignements précieux sur les familles lilloises, étant à ce titre très prisés par les généalogistes.
Il arrive aussi parfois qu’au sein d’un registre, un acte en apparence anecdotique rejoigne la grande histoire de la commune ou du pays. Ainsi en est-il de l’acte de naissance de Joséphine Vandamme. Témoignant d’une part des « à-côtés » de la visite officielle de Napoléon Bonaparte à Lille au début du mois de juillet 1803, il nous en dit plus sur le caractère bien trempé et volontaire du Général Vandamme et sur l’attachement qu’il porte et portera jusqu’à la dernière heure à Napoléon Bonaparte.
Partagez cet article
Billets proches

Aucun billet trouvé