1890: l'acte de naissance de Charles de Gaulle
Le 04/02/2016 à 15h23 par Archives municipales
Résumé

Le 23 Novembre 1890, dans une maison située au 9 de la rue Princesse à Lille, est né « un petit lillois de Paris » (comme il se surnomme lui-même dans ses mémoires) prénommé Charles André Joseph Marie de Gaulle.

NAISSANCE ET ENFANCE

Charles de Gaulle est le fils de Henri Charles Alexandre de Gaulle (avocat et enseignant né à Paris) et de Jeanne Caroline Maillot (son épouse née à Lille), tous deux mariés à Lille le 31 Juillet 1886.

Le futur dirigeant du Comité français de la Libération est le troisième d’une famille de cinq enfants (Xavier, Marie-Agnès, Charles, Jacques et Pierre). Bien que résidant à Paris avec son mari, Jeanne Maillot se rend chez sa mère, au n°9 de la rue Princesse à Lille pour donner naissance à deux de ses enfants (Xavier né le 9 Novembre 1887 et Charles né le 22 Novembre 1890 ).

 

L'ACTE

Acte de naissance de Charles, André, Joseph, Marie de Gaulle extrait du registre 7E/386

 

Malgré son caractère particulier, l'acte est conservé, comme les autres, dans son registre: il porte le n°5153 dans le registre coté 7E/386.

 

Arrêtons nous un instant sur les différentes informations qu’il nous apporte:

Outre le père du futur général et l'officier d'état civil, les deux témoins qui apposent leur signature sur l’acte sont François Vanpeteghem et Oscar Leduc. Le premier, médecin, exerce à Wazemmes dans son cabinet de la rue Colbert. Oscar Leduc est le cocher du docteur Vanpeteghem. Si l'on feuillette le registre quelques pages en arrière, on se rend compte qu'Oscar Leduc est lui-même venu déclarer la naissance d'un enfant ce même jour, en compagnie de François Vanpeteghem, son témoin. On imagine donc que le père de Charles de Gaulle, venu effectuer sa déclaration sans témoin, a demandé à ces deux personnes présentes en même temps que lui à la mairie de jouer le rôle de témoins et de signer l'acte avec lui. L'histoire ne dit pas si Henri de Gaulle les a choisi car il les connaisait ou si c'est un choix totalement hasardeux.

 

Les mentions marginales (indications en marge d’un acte de naissance concernant les lieux et dates de décès, mariage, divorce, …) nous informent que Charles de Gaulle a épousé Yvonne Charlotte Anne Marie Vendroux (née à Calais en 1900 et rencontrée en 1920) le 6 avril 1921.

On peut également y  voir la mention de son décès survenu le 9 novembre 1970 dans la résidence secondaire qu’il avait acquise en 1934 située à Colombey-les-deux-églises (Haute-Marne).

 

Le décret du 20 Septembre 1792 qui détermine le mode de constater l’état civil des citoyens prévoit l’obligation de tenir deux registres (un par la mairie, l’autre par le Tribunal de Grande Instance). Cette obligation est mise en place en cas de destruction (incendie, inondation, ..) ou détérioration naturelle. Cette précaution a été bien utile en ce qui concerne cet acte. En effet, en 1989 l'acte a disparu momentanément du registre de la collection du tribunal avant d'être retrouvé quelques temps plus tard.

 

Aujourd’hui cet acte est présenté aux enfants lors des classes civiques et beaucoup souhaitent le consulter en salle de lecture.

Aussi, du fait de manipulations excessives, le document s’est dégradé (fragilisation et salissures du papier). La consultation d'une copie numérique de cet acte est une des solutions utilisée pour ralentir la dégradation du document original.

 

 

Au-delà d’un simple acte d’Etat civil, celui qui le consulte touche un peu de la vie intime (mentions marginales de mariages, de décès, détails de l’acte)  de cet homme qui fut tour à tour militaire, résistant puis président de la République française.
Le lecteur peut ressentir une certaine émotion en consultant l'acte de naissance de cet enfant qui connaitra un destin hors du commun mais qui gardera malgré tout toujours un lien particulier avec sa ville natale.

 

DE GAULLE ET LILLE

Même si le jeune garçon passe une grande partie de son enfance à Paris, le 9 de la rue Princesse l’accueille régulièrement avec sa famille pour les vacances de Pâques, pour le  Nouvel An ou encore à la fin de l’été pour la rentrée. En 1895, alors que sa mère est souffrante et se repose à Lille, il fréquente durant quelques mois l’école des sœurs de la Sagesse (aujourd’hui l’institution Notre Dame de la Paix) située place aux Bleuets.

 

Le général de Gaulle restera toujours attaché à sa ville natale comme il le déclare en 1957 :

« Chaque fois que j’y retournais, je me sentais redevenir lillois ».

4D7/32 Charles de Gaulle lors de la remise de la médaille de la ville par le maire Augustin Laurent

 

Si le 18ème président de la république montre un réel attachement à Lille et à la région du Nord, la réciproque est vraie. En effet, dès 1944, par une délibération du 12 Octobre, la municipalité (dirigée par le nouveau maire Denis Cordonnier) souhaite lui rendre un premier hommage en rebaptisant la Grand Place de la ville en place Général de Gaulle. Puis, en 1958, lors d’une visite officielle, il est fait citoyen d’honneur de Lille et reçoit la médaille de la ville des mains du maire Augustin Laurent.

Sa maison natale située rue Princesse est aujourd'hui devenue un musée. Cette maison acquise en 1872 par Jules Maillot, grand père maternel de Charles de Gaulle est ouverte au public depuis 1983.  Gérée et administrée par le département du Nord, l'ancienne demeure familiale est devenue un centre de ressources incontournable sur la vie du Général. On y propose aussi des expositions temporaires ainsi que des visites guidées qui rendent compte de la vie quotidienne de la famille.

 

 

 

 

1M2/206 Croquis de la plaque commémorative apposée au

9 rue Princesse

 

1M2/206 projets de plaque commémorative pour le 9 rue Princesse (extrait)

 

Le 22 novembre 1990, à l’occasion du centenaire de sa naissance, Pierre Mauroy inaugure un Mémorial Charles de Gaulle (deux statues de pierre symbolisant la France solidaire taillée par le sculpteur Eugène Dodeigne) situé à l’entrée du jardin Vauban.

 

Partagez cet article
Billets proches

Aucun billet trouvé