1978 : création des conseils de quartier
Le 18/05/2018 à 10h30 par Archives municipales
Résumé

Cette année les conseils de quartiers fêtent leur quarantième anniversaire. L’occasion de revenir sur l’un des documents fondateur de la démocratie participative à Lille. La délibération du 29 juin 1978 organise les conseils de quartiers comme un organe de consultation qui rapproche les citoyens et les élus dans l’élaboration de la politique municipale.

  • Carte des conseillers de quartier de la ville de Lille - 4D2/115

 

La genèse des conseils de quartiers

 

La création des conseils de quartier est la concrétisation d’une politique de concertation qui émerge à Lille dès la fin des années 1960. La municipalité a créé des commissions extra-municipales et des offices spécialisés (sport, culture, jeunesse) au sein desquels les Lillois participent à la gestion de la Ville.

 

Dans son programme pour les élections municipales de 1971[1], Augustin Laurent fait de la « participation de tous » un axe de travail de la municipalité pour la mandature à venir. Le Maire sortant est partisan d’un « nouveau style de relations entre administrateurs élus et la population ».

En octobre 1972, l’administration municipale se dote d’une Direction des relations publiques et de l’animation urbaine[2]. Placée sous la direction politique de Pierre Mauroy, les membres de ce service permettent la concrétisation d’une politique de concertation et de démocratie participative.

 

Cette direction est à l’initiative de la création en 1974 du Haut comité à l’animation, l’ancêtre du Conseil Communal de concertation. Elle réalise les différentes initiatives municipales en matière de concertation.

 

Un rouage essentiel de la démocratie participative

 

Le programme de Pierre Mauroy pour les élections municipales de 1977[3], « Le nouveau contrat lillois », propose la création des conseils de quartiers qui « permettront de mettre en œuvre cette nouvelle citoyenneté, développant à côté de la démocratie de délégation, démocratie de participation ».

 

Les conseils de quartiers sont créés lors du conseil municipal du 29 juin 1978.  

 

Délibération n°78/1002 du 29 juin 1978 créant les conseils de quartier - 1D2/179

 

Le conseil de quartier est une instance à vocation consultative qui a pour objectif de « rapprocher les administrés des administrateurs ». Il donne son avis sur toutes les affaires qui concernent le quartier.

 

Il est composé d’une dizaine de personnes représentatives du quartier, nommées par le Maire. Un conseiller municipal délégué assiste au conseil de quartier et s’en fait le rapporteur auprès du conseil municipal, permettant ainsi d’assurer un lien entre le conseil de quartier et le conseil municipal.

 

Extrait de la délibération du 29 juin 1978 sur la compétence des Conseils de quartier - 1D2/179

 

Le conseil de quartier est doté d’un fonctionnement similaire à celui du conseil municipal. Les ordres du jour, rapports et votes rythment les séances. Le secrétaire de la mairie de quartier est de droit secrétaire de séance, créant un lien entre déconcentration administrative et démocratie participative. Ce lien se renforce au fil des ans.

 

Les deux premiers conseils de quartiers institués à Lille dès le 29 juin 1978 sont ceux de Bois blancs et de Lille Sud[4].

 

  • Photographie de la séance d’installation des conseils de quartier le 15 octobre 1989 - 4D2/115

 

L'expérience lilloise s'inscrit dans l'émergence de la démocratie participative dans certaines villes françaises. Cette volonté d'impliquer pleinement la population dans la vie municipale, portées activement par Augustin Laurent  et Pierre Mauroy, fait de Lille une pionnière en matière de démocratie participative. En effet, au niveau national, les conseils de quartiers n'ont été rendus obligatoires qu'en 2002 pour les villes de plus de 80 000 habitant (loi du 23 fevrier 2002), suite aux propositions de la commission sur l'avenir de la décentralisation présidée par Pierre Mauroy.

 

Les archives de la vie politique municipale.

 

Les délibérations (sous-série 1D2) représentent une source précieuse pour appréhender les grandes décisions prises par la municipalité. Elles constituent une clé d’entrée vers d’autres fonds pour approfondir l’étude d’une question, notamment les dossiers soumis au Conseil municipal (sous-série 1D5), les dossiers des élections (sous-série 1K4) et les archives des élus (série W).

 

Les délibérations ont fait l’objet d’une campagne de restauration entre 2014 et 2017. Les registres ont par la suite été numérisés et mis en ligne pour la période 1873-1982, donnant accès au public à un corpus de première qualité pour initier une recherche au sein des Archives municipales. Elles sont consultables ici.

 

Les archives des mairies et conseils de quartiers ont fait l’objet d’une opération de collecte et de classement entre 2013 et 2015. Ces documents, consultables en salle de lecture, permettent de retracer l’histoire des quartiers de ces quarante dernières années.

 

Notes de bas de page
Partagez cet article
Billets proches

Aucun billet trouvé