Cité philanthropique (ancienne cité Napoléon)

  • Cote :

    3M/3

  • Date :

    1859-1976

  • Présentation du contenu :

    Cette sous-série renferme les dossiers relatifs à la construction et à la rénovation de la cité philanthopique, dénommée lors de son édification Cité Napoléon.

  • Description physique :

    Importance matérielle : 21 article(s)

  • Localisation physique : Archives municipales de Lille
  • Origine : Mairie de Lille
  • Biographie ou histoire :

    La cité philanthropique est délimitée par les rues de Wazemmes, des Meuniers, Gantois et Barthélemy Delespaul.

    Elle fut construite sous l'impulsion du Bureau de bienfaisance avec le soutien de Napoléon III selon les plans de l'architecte Emile Vandenbergh (1827-1909). Elle constituait alors un parti architectural audacieux.

    Elle se composait de six pavillons s'élevant sur trois niveaux et reliés entre eux par des ponts voûtés où se trouvaient les services communs. Ces ouvertures furent par la suite comblées et remplacées par des logements. De grandes baies sur les côtés éclairaient les escaliers qui menaient aux extrémités des pavillons. Les façades construites en briques sont aujourd'hui peintes. Chaque pavillon comporte six travées auxquelles sont associées deux fenêtres jumelles que sépare une colonnette en fonte. Les fers d'ancrage représentent des fleurs de lys et rendent le bâtiment facilement reconnaissable. On peut également apercevoir le N de Napoléon.

    A sa création en 1861, il s'agissait de lutter contre les logements insalubres et de permettre de loger mille ouvriers dans des conditions décentes pour un loyer peu élevé. Il s'agissait ainsi de 208 logements dont pouvaient bénéficier les personnes inscrites au registre des indigents. Elle fut baptisée «cité Napoléon».

    Les locataires s'engageaient à respecter un règlement intérieur et à se soumettre à une inspection mensuelle de propreté.

    En 1884, la cité fut rebaptisée «cité philanthropique».

    Inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques, elle connut une première réhabilitation en 1975 et une seconde qui débuta en 2007.

  • Modalités d'entrée :

    Type d'entrée : versement

    Date d'entrée :

  • Accroissement :

    Cette sous-série est close; elle n'a pas vocation à s'accroître.

  • Accès et utilisation :

    Communicable (sauf documents soumis à des délais de consultations spécifiques)

    Les documents communicables sont librement réutilisables.

    Sur le principe, la totalité des documents peuvent être réutilisés pour tout projet culturel (exposition, publication, documentaire...) à vocation commerciale ou non. Chaque projet devra néanmoins faire l'objet d'une présentation préalable au service des Archives. Dans tous les cas, il est nécessaire de vous rapprocher du président de salle de lecture ou de contacter le service avant d'entamer toute démarche.

  • Langue : Français

  • Notes :

    Publié sur FranceArchives.