Une histoire séculaire

Sous l'Ancien Régime, les archives de la ville de Lille sont assimilées au Trésor de la ville et sont confiées au procureur syndic, principal responsable administratif de la municipalité, avant d'être transférées vers la fin du 15ème siècle dans un petit palais de la rue Esquermoise. En 1533, Roger Hangoaurt, réalise le tout premier instrument de recherche pour la ville en rédigeant un répertoire des Pièces aux Titres. C'est aujourd'hui le plus ancien répertoire conservé aux Archives municipales de Lille.

 

Jusqu'à la fin du 18ème siècle la conservation des archives de la ville est pratiquée sans réel respect de règles spécifiques. C'est à partir de la Révolution, avec la création des Archives nationales et la promulgation de lois fondamentales que la collecte, la conservation et la communication des Archives sont encadrées légalement.

 

 

Au cours du 19ème et au début du 20ème siècle, plusieurs archivistes municipaux se succédent et effectuent un travail important de répertoriage et de classement des archives de la ville. Elie Brun Lavainne réalise une série de plans montrant les agrandissements successifs de Lille depuis le 11ème siècle, Emile Desplanque rédige le répertoire du fonds ancien auquel il laisse son nom.

En 1916, les Archives municipales subissent de lourdes pertes au cours de l'incendie de l'ancien Hôtel de Ville: la quasi totalité des documents du 19ème siècle et du début du 20ème sont détruits. Par chance, le fonds ancien, qui est conservé à l'écart dans la salle du Conclave, est préservé.

 

Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, les Archives municipales sont à nouveau centralisées et transférées dans un local spécialement conçu pour leur conservation au 3ème étage du nouvel Hôtel de Ville. Peu à peu le service des Archives se forme, se modernise et s'adapte aux nouveaux enjeux et aux nouvelles règles: un répertoire du fonds révolutionnaire est rédigé, un fonds moderne est créé et inventiorié.

 

En 1993, le service des Archives municipales s'installe dans les locaux qu'il occupe encore au rez-de-chaussée bas de l'Hôtel de Ville, où une équipe de 7 personnes poursuit le travail de collecte, de classement, de conservation et de valorisation des archives. A partir de 2005, l'équipe des Archives, alors constituée de 9 personnes,  renforce l'application des règles et des normes en vigueur afin d'optimiser la gestion de l'information au sein de la collectivité et entreprend la modernisation du service. Une nouvelle étape est franchie en 2014 avec la mise en place d'un logiciel de gestion des archives et de ce portail de valorisation et de recherche qui faciliteront grandement vos recherches dans les fonds.