• Cote :

    AG/126/1

  • Date :

    1498

  • Présentation du contenu : Pièces établissant que le magistrat a toute juridiction sur le fief appelé Motte-Madame et qu'il peut imposer des vingtièmes sur les héritages de ladite Motte. Dans l'une de ces pièces, il est dit qu'en l'an 1585 "la rivière depuis le pont de Weppes fut nettoiée en juin et juillet, et celle du pont de Weppes jusqu'au pont de la Chambre et de l'arche de Benerie en août en suivant, et celle autour de la Motte et maison du chastellain en juillet 1584 aux dépens de la ville et non des manans.
  • Description physique :

    Importance matérielle : 2 pièces

  • Accès et utilisation :

    Communicable