Toutes les ressources 97 278 résultats (29ms)

(Accès à la notice)

AG/727/1 , 1701  
Etat de ce qui est dû aux habitants depuis le 1er janvier 1706 par les officiers des différents régiments y denommés jusqu'à l'investiture de la place.
Contexte :
Siège de Lille

(Accès à la notice)

AG/727/2 , 1708-1709  
Déclarations des moulins, batiments et avetures ruinés pendant le siège à Saint-André et la Madelaine.
Contexte :
Siège de Lille

(Accès à la notice)

AG/727/3 , 1708-1709  
Affaires de la ville, concernant le siège de Saint-André et la Madelaine, traitées pardevant les députés des Etats-Généraux en 1709.
Contexte :
Siège de Lille

(Accès à la notice)

AG/727/5 , 1709  
Prescription du gouverneur de la citadelle sur la demande de plusieurs outils fournis par les serruriers pendant le siège.
Contexte :
Siège de Lille

(Accès à la notice)

AG/728/6 , 1709-1711  
Pièces concernant les dettes contractées pendant le siège.
Contexte :
Siège de Lille - Inondation en cas d'attaque - Dettes - Dédommagements

(Accès à la notice)

AG/728/7 , 1709  
Placet présenté aux Etats-Généraux par les religieux des ordres mendiants de la châtellenie de Lille, afin qu'il leur soit permis d'aller dans les différentes maisons de leur ordre, munis seulement de l'attestation de leur supérieur.
Contexte :
Siège de Lille - Inondation en cas d'attaque - Dettes - Dédommagements

(Accès à la notice)

AG/728/4 bis , 1708  
Précis des résolutions prises par le Magistrat avant et pendant le siège.
Contexte :
Siège de Lille - Inondation en cas d'attaque - Dettes - Dédommagements

(Accès à la notice)

AG/733/6 , 1558-1574  
Différents mémoires, projets et plans pour fortifier la ville et établir de nouvelles rivières.
Contexte :
Fortifications

(Accès à la notice)

AG/733/14 , 1774  
Commission de directeur des fortifications accordée à Monsieur Larchez en place de Monsieur de Ramsaut.
Contexte :
Fortifications

(Accès à la notice)

AG/734/1 , 1242-1727  
Sentence au profit de Pierre François Petit, fermier du droit de Louguet, contre Guislain de Roif et son fils, batelier de Basse-Deûle, le condamnat à donner une déclaration des marchandises par lui chargées entre la vieille eterque de Deûlemont et le rivage de la ville, depuis le 1er novembre 1716 jusqu'au 1er novembre 1717 pour en acquitter les droits, même de celles déchargées au village du Quesnoy sans aller plus loin.
Contexte :
Fortifications