Explorer le cadre de classement 72 706 résultats (9ms)

/medias/customer_197/Fonds Ancien/pieces_aux_titres/FRAM059350_PAT_93_1701_jpg_/0_0.jpg
1 média

Plan de Lille avec ses fortifications.

PAT/93/1701 , 1615  

Contient la représentation sommaire des Portes de Courtrai, des Reignaux, de Fives, des Malades, du Molinel, de la Barre et de Saint-Pierre, la Motte-Madame, la Chambre des Comptes, l'église Sainte-Catherine, la Maison du Roi (Palais-Rihour), l'église Saint-Etienne, la chapelle Notre-Dame du Joyau, l'Hôtel de Ville, la Fontaine, le pilori, l'église Saint-Maurice, le Gouvernement, l'église Saint-Sauveur, le refuge de Phalempin, les divers bras de la Deûle. Parmi les édifices simplement repérés se trouvent la chapelle de la Trinité, le refuge de Loos, les Soeurs grises, le Bonnes filles, le Soeurs repenties, l'Abbiette, les Recollettes, les Soeurs noires, l'Hôpital Gantois, l'Hôpital comtesse, le refuge de Marchiennes, les Capucins, les Hibernois, les Brigittines, les Pauvres Clarisses et la croix de l'Abbiette.

Lettres-patentes de Charles-Quint concernant l'agrandissement de Lille, après enquête confiée à Adrien de Croy, comte du Roeulx, gouverneur de Lille, Ponthus de Lallaing, seigneur de Bugnicourt, gouverneur d'Arras, Louis d'Ypres,capitaine d'Aire, Jean seigneur de Mercenaire, d'après un plan signé par l'audiencier Pierre Verreycken, intéressant la Porte des Malades, la vieille tourelle de Brelaffe, le Bonasque, la porte du Molinel, qui serait remplacée ainsi que celle de la Barre, le couvent des frères Prêcheurs et la maison de Rosimbos. Plusieurs "batteries" de 3 à 400 pieds de large seraient établies, ainsi qu'une herse de fer sur la Deûle pour remplacer l'arc des Baigneries.

PAT/93/1690 , lundi 16 décembre 1540