Toutes les ressources 97 138 résultats (23ms)

(Accès à la notice)

AG1124/25 , 1699-1716  
Ordonnance pour la conservation des droits sur les menus charbons de terre.
Contexte :
Bois et charbons - Porteurs et mesureurs

Délibération n°1263 - Travaux de tapisserie. Adjudication.

1D/5/3111 , 1921-1921  

Délibération, lettre d'engagement, procès-verbal de non adjudication, cahier des charges, lettre, arrêté préfectoral, affiche, note, avis d'adjudication, attestation d'engagement des candidats, rapport de l'ingénieur des Ponts et chaussées.

Contexte :
Dossiers de délibérations (1921) > Second mandat de Gustave Delory (séances de 1921) > Séance du 12 juillet 1921

Défense militaire. - Bornage des polygones exceptionnels : décret, certificats, procès-verbal constatant le bornage des polygones exceptionnels, plan, affiches (1896-1903). Fortifications, démantèlement : décret impérial du 10 août -23 septembre 1853 sur le classement des places de guerre et des postes militaires et sur les servitudes imposées à la propreté autour des fortifications, extraits du registre aux délibérations du Conseil municipal, plan de projet des réparations à faire au pont dormant sur le grand fossé à la Porte de Gand, croquis des enceintes successives, plans (des fortifications (1808), des agrandissements successifs de l’enceinte fortifiée de la ville de Lille (copie), de la ville de Lille et de la banlieue (1913, copie), de nivellement de l’ouvrage à cornes de La Madeleine indiquant l’état actuel (1820, copie), de projets pour 1847 pour mettre en état la corne de Gand), aperçu historique « Lille, ville fortifiée », extrait de La Revue du Nord, tome LXVI n°261/262 d’avril-septembre 1984, « Une longue bataille : le démantèlement des remparts de Lille (1899-1923) » par Bernard MENAGER, extrait du Journal officiel n°214 du 3 août 1941, extrait du Nord illustré du 1er avril 1910 « Quel serait le rôle de la place de Lille en cas de guerre ? Y a-t-il un danger à la démanteler ?», affiche-programme pour la journée de conférences du 24 janvier 1984 consacrée à « Vauban, architecte-urbaniste », articles de presse, notes, correspondance. (1853-1998)

2H/1 , 1853-1998  
Contexte :
Terrains, bâtiments, zones des fortifications, servitudes, réquisitions.

(Accès à la notice)

AG/122/8 , 1448-1661  
Les bouchers des grandes et petites boucheries à eux joints les magistrats de Lille, contre les baillis et officiers de la terre de Vendôme, qui prétendaient que les bouchers établis sur ladite terre pouvaient vendre viandes aux bourgeois et habitants de Lille, sans que ces derniers fussent passibles d'aucune peine pour ce fait. Pièces de procès: 1- ordonnance des mayeur et échevins, conseil et huit hommes de la ville de Lille, par laquelle ils défendent de "vendre ou faire vendre chairs de boeufs, moutons, veaux, pour cheaux, sauchisses et autres espèces de chaires crues ou aucunes d'icelles, en dedans l'enclos de cettedite ville et inhabitant d'icelle, fors ès dena, boucherie petite et grande; défendant à tous bourgeois et manants de cettedite ville, et inabitants d'icelle, de quelque qualité ou condition qu'ils soient, d'acheter, aller ou envoyer acheter aucunes de cesdites chairs et sauchisses en dedans lesdits enclos, taille et banlieue, hors et en autre lieu qu'esdites deux boucheries, soient lieux exempts ou autres ... sur peine de dix livres d'amende ... 2- remontrance au roi par Messire Féry de la Hamaide, chevalier, Sr d'Ogemont, bailli de la châtellerie de Lille, cours et halle de Phalempin, et autres officiers du conseil, représentant que "la Motte que l'on dit la Motte-Madame ... sur laquelle il y a diverses maisons et quelles passé dix, vingt, trente, quarante ans, voires de temps immémorial y ont demeuré artisans presque de tous métiers et notamment bouchers, qui avaient des anciens droits, privilèges et franchises de ladite terre et qui ont de tout temps exercé leurs styles et vendus chairs publiquement et librement à tous bourgeois et manants dudit Lille qui ont voulu acheter au veu et sceu de ceulx du magistrat ... lesquels oncques ny ont contredit, ny donné aucune destourbier ou empeschement ... lesdits du magistrats ... se seraient le dix-huitième du mois de juilet 1659 engagé d'ordonner à leursdits bourgeois et manants de ne pas guerir ny acheter chairs autre part que les deux boucheries dudit Lille à l'exclusion de celles qu'il y a à ladite Motte-Madame ... four a quoy obuier iceux remontrans se retirent vers votre Majesté les supplians bien humblement de en suspendant l'effet dudit bancq et ordonnance permettre et octroyer aux bouchers de ladite Motte-Madamen pouvoir librement vendre chairs à tous bourgeois et manants dudit Lille et à ceux de le sy aller acheter comme auparavant du moins par provisions ...". 3- appel du magistrat de la sentence du 24 mars 1660 qui fait droit aux réclamations des bouchers établis sur la terre dite Motte-Madame.
Contexte :
Châtelain de Lille; fief de Vendôme ou Motte-Madame